Si l’église peut tant vous donner c’est grâce à vous !

par le Père Didier Rapin
Curé des paroisses Sainte-Geneviève et Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours

 

Porter la  dimension matérielle de l’Église c’est aussi porter sa mission spirituelle.

Concernant la situation financière de l’Eglise, les Français pensent encore majoritairement que l’Église est riche, comme l’écrit un de mes collègues. Cette perception puise sans doute sa source essentielle dans l’Histoire, avec la grande richesse matérielle qu’a pu connaître l’Église par le passé. Elle provient aussi des trésors immobiliers et culturels (cathédrales, églises, bâtiments) qui semblent le signe d’une grande richesse. Elle est enfin le fruit d’une forte méconnaissance, voire de clichés : l’Église dissimulerait une fortune, le Vatican regorgerait de richesses cachées. Aujourd’hui en 2021, il n’en n’est rien ; cette opinion est bien éloignée de la réalité.

 

Nos paroisses vivent uniquement de la générosité des fidèles. Le Denier de l’Église (dit autrefois Denier du Culte) n’est pas une offrande ou un don comme un autre. Il est une participation volontaire des catholiques. Il est la principale ressource de nos paroisses.

 

Selon le texte de la loi de 1905, de séparation des Églises et de l’État (qui proclame la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et met en place un nouveau régime des cultes), les dons des catholiques au Denier de l’Église récolté dans chaque paroisse ne peuvent être utilisés qu’exclusivement pour les frais et l’entretien du culte (et en aucun cas pour indemniser qui que ce soit).

 

Donner au Denier c’est donc permettre à la paroisse de mener à bien sa mission. Nos paroisses vous accompagnent jour après jour dans la foi, partagent vos peines et vos joies. Nos paroisses célèbrent les moments importants de votre vie (mariages, baptêmes, funérailles…). Nos paroisses proposent
des formations, enseignent, interrogent et donnent des repères. Nos paroisses œuvrent pour l’écologie intégrale, le dialogue, la paix, la défense et la dignité des plus fragiles.

 

Soutenir sa paroisse, c’est lui permettre d’assumer les charges de la vie courante des prêtres, leur traitement mensuel (1100 euros), leurs assurances sociales mais aussi l’aide aux prêtres retraités. Vos dons permettent aussi de rémunérer les laïcs salariés au sein des paroisses.

 

Soutenir sa paroisse c’est lui permettre de faire face à de nombreuses dépenses que ce soit pour l’entretien, l’aménagement des locaux paroissiaux, les factures, les assurances, les taxes et impôts divers.

 

Soutenir sa paroisse, c’est aussi lui donner les moyens de continuer ses nombreuses missions : la célébration des événements familiaux, l’animation des lieux d’accueil et d’écoute sans oublier le catéchisme et les activités proposées aux enfants, les aumôneries dans les maisons de retraites et les hôpitaux, les activités au services de la communauté des fidèles, et celles au service de l’annonce de l’Évangile dans nos quartiers.

 

Que vous soyez nouveaux, jeunes ou anciens, vous êtes invités à soutenir financièrement la mission de nos paroisses : « porter la dimension matérielle de l’Église c’est aussi porter sa mission spirituelle ». Plus que jamais la solidarité doit se vivre entre nous et avec l’Église.

 

Un grand merci à chacun d’entre vous, ancien et nouveau donateur, de contribuer ainsi à la mission de l’Église voulue par le Christ Jésus !

Père Didier Rapin
Curé

 


Le Denier de l’Église, pourquoi ?

Parce que depuis 100 ans, l’Église de France vit uniquement des dons de ses fidèles. Grâce à ces dons (quêtes, casuels, denier, offrandes de messe,…) les paroisses assument l’ensemble de ses charges (de personnes, d’entretien, de services généraux,…). Le denier de l’Eglise est plus particulièrement affecté aux charges liées aux personnes.

Le Denier de l’Église, combien ?

Il n’y a pas de tarif mais des repères pour donner un ordre de grandeur : l’Église invite chaque fidèle à donner, dans la mesure de ses moyens, l’équivalent de deux journées de travail ou 1 à 2 % de ses revenus annuels.
Pour les jeunes, cela peut être un peu de leur argent de poche, soit 5 € ou 10 € par mois.

 

Fiscalité des dons :

Particuliers : Si vous êtes imposable, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt jusqu’à  75 % du montant de votre don. À compter du 2 juin 2021, la déduction fiscale sur vos dons passe de 66 % à 75 %. Cette déduction de 75% est valable jusqu’au 31 décembre 2022 dans une limite de 554 euros de don au profit d’associations cultuelles. (voir les détails)
  Si vous donnez 200 € cela vous coûte 50 €
  Si vous donnez 400 € cela vous coûte 100 €
faites profiter votre paroisse de la déduction fiscale !

 

Le Denier de l’Église, comment ?

En cliquant sur l’un des liens ci-dessous, vous allez être dirigé directement sur le site du diocèse de Nanterre pour effectuer votre don en ligne de manière sécurisée.

Plus d’informations