Disciple-missionnaire : oui, mais c’est quoi ?

par le Père Didier Rapin
Curé des paroisses Sainte-Geneviève et Notre-Dame du Perpétuel-Secours

 

Nous devons trouver le mode de communiquer Jésus qui corresponde à la situation dans laquelle nous nous trouvons.

En arrivant en septembre dernier comme curé de l’Ensemble pastoral Asnières-Centre, je découvre que nos paroisses sont appelées à vivre un beau projet pastoral porté par l’Équipe d’Animation Pastorale (EAP).
Notre projet pastoral est : « Dans un monde en pleine mutation, appelés par l’Esprit-Saint, bâtissons avec le Christ, une communauté de disciples-missionnaires priants, joyeux, fraternels et accueillants ». Ce projet a pour vocation de nous donner des objectifs concrets à vivre en communauté, chacun selon nos charismes propres, au service de l’Évangile et au service de nos contemporains.

Mais qu’est ce qu’un disciple-missionnaire ? Ce n’est pas un chrétien qui fait du prosélytisme ou qui est un propagandiste de l’Évangile. Le pape François utilise très souvent cette expression « disciple-missionnaire » notamment dans son exhortation « La joie de l’Évangile ».

Tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jésus Christ ressuscité.
Si nous n’en sommes pas convaincus, regardons les premiers disciples, qui immédiatement, après avoir reconnu le regard de Jésus, allèrent proclamer pleins de joie : « Nous avons trouvé le Messie » (Jn 1, 41).

« Nous sommes tous appelés à grandir comme évangélisateurs. En même temps employons-nous à une meilleure formation, à un approfondissement de notre amour et à un témoignage plus clair de l’Évangile. En ce sens, nous devons tous accepter que les autres nous évangélisent constamment ; mais cela ne signifie pas que nous devons renoncer à la mission d’évangélisation, mais plutôt que nous devons trouver le mode de communiquer Jésus qui corresponde à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Dans tous les cas, nous sommes tous appelés à offrir aux autres le témoignage explicite de l’amour salvifique du Seigneur, qui, bien au-delà de nos imperfections, nous donne sa proximité, sa Parole, sa force, et donne sens à notre « vie ».

Père Didier Rapin
Curé