Une communauté de disciples missionnaires… mais pas « hors sol » !

par Olivier Fabre
Économe paroissial

Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement  2 Corinthiens, 9 : 7

Fin novembre nous lancions un « SOS » pour le denier … début février nous pouvons voir le verre à moitié vide ou à moitié plein :

  • Un grand merci aux 466 donateurs, 6 de plus qu’en 2017, c’est la bonne nouvelle !

  • La moins bonne, c’est que le montant total est en baisse (218 976 € contre 220 275 € en 2017) alors que les charges ont augmenté, l’exercice sera donc déficitaire.

Construire une communauté de disciples missionnaires, c’est le projet de notre Ensemble pastoral et cela inclut une dimension économique : nos paroisses ne sont pas hors sol et l’Église vit uniquement des dons des fidèles, c’est-à-dire nous tous. Mais entre les quêtes, le denier, etc., comment savoir à quoi sert ce qu’on donne ? Quelques éléments de réponse :

Le Denier de l’Église, à quoi ça sert ?


Il est destiné à rémunérer les prêtres, les laïcs en mission ecclésiale et les salariés administratifs (comptabilité, secrétariat).

Et les quêtes ?

Elles servent à financer le fonctionnement, c’est-à-dire toutes les autres charges : le chauffage, l’entretien des bâtiments, les achats divers (comme le papier de cette feuille d’information ou l’ordinateur pour la réaliser), le ménage, etc.

Pourquoi lancer une nouvelle campagne du Denier en février ?

Parce que les prêtres et les salariés sont payés tous les mois, pas seulement en décembre.

Comment donner au Denier ?

Pour contribuer régulièrement, le plus adapté est le prélèvement automatique (mensuel ou trimestriel). Il est possible aussi de donner par chèque ou en ligne sur le site de l’Ensemble pastoral.

Combien donner au Denier ?

Chacun donne selon ses possibilités. Par exemple 1 à 2 % de ses revenus annuels, et si on est imposable on peut déduire 66 % du don du montant de l’impôt.

Alors, soyons des disciples missionnaires qui assurent la dimension économique de leur communauté !

Olivier Fabre
Économe paroissial

 

plus d’informations