Au revoir les amis

Père Marc Piallat

par le Père Marc Piallat
Curé des paroisses Sainte-Geneviève et Notre-Dame du Perpétuel Secours

 

Au revoir les amis,

Des enfants du catéchisme m’ont demandé un jour « pourquoi vous nous appelez vos amis » ? Bonne question parce que le sens de ce mot peut varier d’un contexte à l’autre. Il y a les amis des réseaux sociaux, les amis d’enfance, les amis professionnels et aussi les amis qui vous entourent et qui vous sortent d’un mauvais pas lorsque vous êtes dans de graves difficultés. Oui ce sont là de vrais amis.

Moi je vous appelle mes amis à cause de cette phrase du Christ : « je ne vous appelle plus serviteurs car le serviteur ignore ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon père, je vous l’ai fait connaître » Jean 15, 15. Chacun de vos visages évoque cette phrase car dans le mot ami, il y a le mot amour. Si nous sommes amis c’est grâce à lui, par lui et en lui. Cela veut dire que nous partageons la même foi. Et ici à Asnières, au nom de cette foi, j’ai essayé d’être à votre service dans votre relation à Dieu, dans la vie de la communauté, parfois dans votre vie personnelle.

J’ai beaucoup reçu de vous en vous aidant et je tiens à être en action de grâce pour le travail de l’Esprit Saint à travers nos relations. Dans tout ce que j’ai fait et ce que j’ai essayé de faire avec vous et pour vous, je n’ai rien fait tout seul, j’ai œuvré avec les autres prêtres et diacres, avec des laïcs engagés dans la vie de nos paroisses, tous réceptifs aux énergies que l’Esprit dispense généreusement.

Je m’en vais avec un cœur partagé, il n’est pas facile de quitter un lieu où l’on a été bien reçu et bien accompagné. Mais il y a aussi de la joie parce que c’est la vie de l’Eglise. Un jour j’ai illustré ma vision de l’Eglise au cours d’une intervention par un poumon qui inspire et qui expire. C’est un souffle qui m’envoie à Clamart et c’est ce même souffle qui va demeurer parmi vous pour continuer à donner vie à l’Eglise qui est à Asnières.

Je laisse une communauté très vivante avec différents projets.

Un projet pastoral mis en forme par une vision que l’on résume en quelques mots par « Joyeux et fraternels avec le Christ ! ». Sa conséquence directe est une attention particulière à l’accueil pour que chacun se sente considéré et aidé dans son cheminement vers la vérité. Je vous laisse avec les cinq essentiels (prière, fraternité, service, formation, évangélisation) pour que votre vie personnelle et votre vie de groupe soient nourries et guidées par l’Esprit.

Je pars en laissant des chantiers qui ont été ouverts grâce à des équipes extrêmement actives et motivées. Attendez-vous à des réalisations majeures à Sainte-Geneviève dans la réfection de l’orgue et plus ambitieux encore à Notre-Dame du Perpétuel-Secours où un projet de construction et de rénovation est prévu à court terme.

Je quitte cette communauté que j’aime et qui restera dans mon cœur. Là où je serai à Clamart, je continuerai à prier pour vous et à vous aimer. Comment être prêtre sans aimer Dieu et ses frères et sœurs tout comme le Christ nous l’enseigne et le vit dans le secret de nos cœurs ? Je garderai l’image d’une Eglise en croissance, selon la vision du pape François qui demande aux baptisés de s’impliquer dans une conception de l’écologie qui met l’homme au centre de toute action, de toute ambition pour un réel progrès qui rejoint les plus fragiles d’entre nous.

Soyez toujours dans la joie du Seigneur…et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.

Philippiens 4, 4-7

En communion.

 

Père Marc Piallat