Celui qui veut la paix, prépare la guerre

par le Père Julien Brissier
Vicaire sur des paroisses Sainte-Geneviève et Notre-Dame du Perpétuel Secours

 

Heureux les artisans de Paix, ils seront appelés fils de Dieu .

« Celui qui veut la paix, prépare la guerre », pouvions nous lire cette semaine sur une affiche de film.

Voilà bien la paix « à la manière du monde », une paix précaire posée sur des équilibres instables dans une guerre larvée ou réelle des ressources, d’influences, de pouvoir. D’ailleurs même le mot guerre explicitement utilisé pour parler de nos rapports humains et sociaux. Guerre commerciale, guerre des nerfs, guerre de position…

Voilà la paix de notre quotidien. Et pourtant à chaque eucharistie, le Christ nous redit comme à ses apôtres dans l’évangile de ce jour : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ».

Comment la recevoir ?
Comment la vivre ?

Pour la recevoir, je vous invite à méditer avec attention l’évangile de ce jour et à vous laisser rejoindre par la paix qui habite justement le cœur de Jésus alors même que sa Passion est imminente. Gardez cette Parole, tel un trésor qui illumine chaque instant et en particulier les plus difficiles d’une existence.

Découvrez de l’intérieur et demandez d’intégrer en vous- même ce qui donne la Paix à Jésus : sa foi profonde en sa propre résurrection et en l’envoi de l’Esprit Saint.

Habité d’une telle Paix, il la communique déjà dans ses paroles à ses disciples pour qu’eux même puissent être habités de cette paix profonde même dans l’épreuve.

Dans toutes nos guerres, il y a une peur de manquer associée à une volonté de puissance qui se refuse à accepter les limites inhérentes à notre condition de créature.

Cette épreuve liée aux limites naturelles doit nous conduire à rechercher avec la Paix que donne le Christ et la force de l’Esprit Saint de nouveaux modes de vie plus sobre et des relations non basées sur la concurrence mais sur la coopération.
« Heureux les doux, ils recevront la terre promise en héritage. »
« Heureux les artisans de Paix, ils seront appelés fils de Dieu . »

Père Julien