Aménagement des jardins de Saint-Daniel

L’humanité est appelée à prendre conscience de la nécessité de réaliser des changements de style de vie, de production et de consommation, pour combattre le réchauffement.

Tels sont les mots de notre Pape François dans son encyclique publiée peut avant la COP21.

L’idée directrice de cette encyclique est donc un appel au respect de l’environnement à toutes les échelles.

Les classes de seconde 1 et  2 ainsi que leurs professeurs principaux (Mme Noyé, Mme Marguerie, Mme Barachino, Mme Verny et Mme Leriche-Picard) et Mme Jalon (responsable de la mise en place du label Eglise verte sur la paroisse d’Asnières) ont donc décidé de s’en inspirer pour un projet environnemental. Aidés du père Julien, nous nous sommes alors réunis tous les mardis midi pour aménager les jardins de la chapelle Saint Daniel.

Ce projet a pour but d’obtenir le label Eglise verte mais également de rendre cet endroit plus agréable pour tout le monde.

Nous nous sommes retrouvés pour la première fois le 30 janvier. Mme Jalon nous a fait visiter les lieux et nous a expliqué notre mission pour les semaines à venir. Suite à cette présentation, chacun a choisi une tâche adaptée à sa volonté de la création de compost au taillage des haies. Au fur et à mesure des semaines, c’est devenu une sorte de rituel ; nous sortions de cours, déjeunions rapidement et « filions » à St Daniel.

Nous nous sentions de plus en plus concernés.  Les premiers jours, notre principal objectif était d’arracher les mauvaises herbes et d’isoler les futures plantations (comme les bulbes de tulipes ou les petits arbres).
Ensuite, nous nous avons plantés des pommes de terre, des herbes aromatiques comme le basilic ainsi aussi des fraisiers, des pâtissons des courgettes.
Enfin, le 23 mai, nous avons fabriqué et installé des bancs et ajouté les dernières inscriptions. Et, c’était déjà fini…

En un peu moins de 4 mois, nous avions achevé le projet église verte sans nous en apercevoir. A partir de maintenant, tout le monde peut venir se servir de fruits, de légumes ou d’herbes aromatiques gratuitement.

A notre échelle de lycéen, cette participation nous a fait prendre conscience de ce qu’est la nature, « la vraie nature » et de notre influence sur notre environnement. Nous sommes tous concernés dans la préservation de la nature !

Bien évidemment, nous, petit citoyen, nous ne pouvons rien faire face aux géants pétroliers qui menacent par exemple la barrière de corail au large de la Guyane. Mais changer les mentalités, c’est notre devoir. Si chacun y met du sien, tout est possible.

Le projet Eglise verte  ce n’est pas seulement planter et arroser, mais c’est surtout le plaisir de partager, de rire ensemble et de comprendre le cycle de la nature.

Joséphine POPHILLAT et Flavien MAHUZIER
classe de 2de 2