Réconciliation

Nous vous proposons une démarche pour être en Paix… Laissez-vous porter ! Commencez par prendre rendez-vous avec vous, prenez du temps pour ne pas le perdre : Un temps de vérité, un temps de grâce pour voir sa vie à la lumière de la Parole de Dieu et accueillir la paix de la part du Seigneur.

Pour en finir avec le péché!

D’abord quelques remarques : le péché est une division de l’amour en nous… un éloignement de l’amour de Dieu. Le péché abîme l’amour… Nous n’en sommes pas forcément coupables !

Nous vous proposons un chemin en quatre étapes pour vous préparer à recevoir la paix.

Etape 1: Laissons nous devenir transfigurés

DIEU n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par LUI (Jean 3-17)

Le Christ est victorieux de nos combats:

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

Après son baptême, Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.

Le démon lui dit alors: « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit: « l est écrit: Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre.»

Le démon l’emmena alors plus haut, et lui fit voir d’un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit: «Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m’appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit: « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras. »

Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit: « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder; et encore: Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.» Jésus répondit: « Il est dit: Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu.»

Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations…

  • Quels sont mes combats ?
  • De quoi ai-je faim ?
  • Quelles sont mes nourritures, mais activités, de quoi est-ce que je remplis ma vie ?
  • En suis-je rassasié ou saturé?
  • Comment est-ce que je laisse le Seigneur m’aider ?
  • Quels sont mes peurs et mes manques de confiance, de foi et de fidélité ?
  • Comment puis-je laisser le Seigneur être victorieux de mes combats ?

(N’hésitez pas à écrire : les mots se posent et nos vies peuvent mieux se déposer)

Jésus nous emmène avec Pierre Jacques et Jean: laissons nous transfigurer:

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d’une blancheur éclatante. Et deux hommes s’entretenaient avec lui: c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem.

Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici!

Dressons donc trois tentes: une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie.» Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre: « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le.»

Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul.Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu’ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.

« MOI, la Lumière, JE suis venu dans le monde afin que quiconque croît en MOI, ne demeure pas dans les ténèbres  » (Jean 12, 46)

Attention!

«la culpabilité est un sentiment invalidant» mieux vaut écouter la Parole de Dieu, s’en laisser éclairer et voir ce qu’elle brûle en nous:
Dans mes ténèbres, quelle est mon espérance?
Comment est-ce que je me laisse emporter avec Pierre, Jacques et Jean?

Etape 2: Écoutons-le

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean

Jésus s’était rendu au mont des Oliviers; de bon matin, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en train de commettre l’adultère. Ils la font avancer, et disent à Jésus:

«Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu’en dis-tu ?» Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser.

Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol. Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit: «Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter la pierre. » Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s’en allaient l’un après l’autre, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme en face de lui. Il se redressa et lui demanda: «Femme, où sont-il donc? Alors, personne ne t’a condamnée?»

Elle répondit : «Personne, Seigneur.»

Et Jésus lui dit: «Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus.»

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. (Psaume 24)

Avec les premiers témoins de Jésus-Christ, nous confessons notre foi: Avec Jean-Baptiste: Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Avec André : Nous avons trouvé le Messie. Avec Nathanaël : Tu es le fils de Dieu, tu es le Roi d’Israël.

Avec Pierre: Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant, Tu as les paroles de la vie éternelle. Avec les samaritains: Nous savons que c’est vraiment lui le sauveur du monde. Avec le centurion: Cet homme était véritablement fils de Dieu.

Avec Marthe: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le fils de Dieu qui devait venir dans le monde.

Avec Jean: Il est la lumière véritable qui éclaire tout homme.

Avec le Père de l’enfant malade: Je crois ! Seigneur, viens au secours de mon incrédulité ! Je crois que Dieu veut établir sur le monde entier son règne de justice, d’amour et de paix. Je ne crois pas que la guerre et la faim soient inévitables, et la paix inaccessible.

Je crois qu’en Jésus-Christ le Royaume de Dieu s’approche, manifestant l’amour de Dieu pour nous, il nous appelle à nous aimer les uns les autres. Je crois que le Saint-Esprit donne vie à nos corps mortels et nous donne part à l’éternité de Dieu. Jésus-Christ est le pain de vie.

Celui qui vient à lui n’aura jamais faim, et celui qui croit en lui n’aura jamais soif.
(Jean 6:35)

Jésus-Christ est la lumière du monde ; celui qui le suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
(Jean 8:12)

Jésus-Christ est la porte. Si quelqu’un entre par lui, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera avec abondance.
(Jean 10:7)

Jésus-Christ est le bon berger. Il donne sa vie pour ses brebis. Ses brebis entendent sa voix; il les appelle par leur nom, il les conduit dehors, il marche devant elles et ses brebis le suivent…
(Jean 10:14)

Jésus-Christ est la résurrection et la vie. Celui qui croit en lui vivra, quand même il serait mort.
(Jean 11:25)

Jésus-Christ est le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par lui.
(Jean 14:6)

Méditation

Cette parole nous donne une bonne nouvelle… elle nous éclaire et inonde de lumière nos zones d’ombres. En nous y en approchant, elle réchauffe, soigne nos douleurs.

  • Quelles sont ces douleurs… ?
  • Quelles sont ces zones d’ombres… ?

Je me prépare à ma confession:

Confession de foi Confession des grâces reçues
Confession de mes tristesses douleurs et combats
Confession de mes égarements, de mes péchés et de mes éloignements de l’amour de Dieu. Confession de mes regrets Confession de mon espérance…

« Relevez-vous, n’ayez pas peur »

Etape 3: Je me convertis

« La confession ne saurait se réduire à la seule accusation des péchés. Selon la tradition la plus ancienne de l’Église, cet acte intègre dans une même démarche confession de foi, confession des péchés et action de grâce. Pénitent et ministre confessent ensemble l’amour de Dieu à l’œuvre en ceux qui reviennent à lui. »
(Rituel, n° 16)

Réalisons-nous que les péchés que nous commettons ne sont pas seulement une histoire « privée », entre Dieu et chacun de nous, mais que « mes » péchés touchent, mystérieusement et réellement, l’Église tout entière, le monde et les autres ?

Je vais rencontrer un prêtre et accueillir le pardon de Dieu.

Etape 4: Je rends grâce

 

Je prends le temps de remercier le Seigneur : par son pardon, il me réconcilie avec lui, avec mes frères et moi-même.

« Bénis le Seigneur ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits, Bénis le Seigneur ô mon âme, bénis le Seigneur à jamais »

Père très saint.
qui nous as recrées à l’image de ton Fils,
tu nous as montré ta miséricorde,
accorde-nous, maintenant,
d’être dans le monde le signe de ton amour.
Par le Christ, notre Seigneur
Ma lumière et mon salut c’est le Seigneur !

Et être envoyé

« Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Vivez en enfants de lumière. Et le fruit de la lumière s’appelle bonté, justice, vérité. Discernez ce qui plaît au Seigneur. »
(Lettre de saint Paul aux Éphésiens 5, 8-10)

Frères, si quelqu’un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné pour ministère de travailler à cette réconciliation. Car c’est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui ; il effaçait pour tous les hommes le compte de leurs péchés, et il mettait dans notre bouche la parole de la réconciliation. Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu.
(lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens)